Les exceptionnelles TANNOY Canterbury

C'est en 1926, il y a déjà près d'un siècle, qu'un génial créateur du nom de Guy R Fountain fonde la société TULSEMERE MANUFACTURING COMPANY, plus connue aujourd'hui sous le nom de TANNOY, contraction d'alloy et tantalum, matériaux utilisés dans la fabrication de redresseur électrolytique. L'entreprise s'installe à Coatbridge avant de déménager à Londres, pour enfin revenir à Coatbridge sous la férule du groupe Harman qui achète la société en 1974. TANNOY est surtout connu à partir des années 1940 pour ses sonorisations mobiles, Churchill s'exprime en public à travers un système de sonorisation TANNOY. Le développement se poursuit et c'est en 1947 qu'est présenté le premier haut-parleur coaxial "Dual concentric".

S'ensuivra un succès croissant avec des gammes de monitoring qui serviront à enregistrer les artistes les plus célèbres, c'est le cas de Pink Floyd pour son album "Dark side of the Moon". Sans oublier Abbey road qui s'équipera des fameux Lancaster. TANNOY a donc profité de cette notoriété pour proposer des enceintes au grand public. Guy R Fountain, après une vie bien remplie, prend sa retraite en 1974, cédant la place au groupe HARMAN qui a son tour développera l'entreprise dans le domaine des enceintes destinées au public tout en continuant à équiper les studios d'enregistrement et les professionnels de la sonorisation. Aujourd'hui, TANNOY est à la croisée des chemins et l'aventure continue.

Pour l'anecdote, il faut savoir que le terme TANNOY est utilisé dans le langage courant en Angleterre pour nommer tout système de sonorisation, si ça ce n'est pas le succès ?

canterbury-01
canterbury-02

La gamme prestige fait rêver de nombreux audiophiles depuis longtemps et partout dans le monde, un peu moins certaines épouses vu la taille des enceintes.

Véritables meubles larges de 70 cm et hauts de 1m10, pesant 63 kg, les CANTERBURY ne peuvent pas passer inaperçus, d'autant plus avec leur finition en placage noyer huilé et incrustations en ronce du même arbre. Pour ceux qui aiment et qui ont la place, c'est une véritable oeuvre d'art d'ébénisterie requérant un véritable savoir-faire de la part d'artisans chevronnés.

Pour l'anecdote, vous disposez d’une clef plaquée or pour débloquer la serrure de la façade en tissu qui vous permet d'accéder au haut-parleur. Sous une garniture en métal anodisé or, nous voilà en présence du fameux haut-parleur TANNOY "Dual Concentric", une pièce de 38 cm de diamètre.

TANNOY s'est fait une vraie spécialité du haut-parleur coaxial et ce depuis au moins 1947. Selon eux, et c'est aussi partagé avec d'autres fabricants, le coaxial est le haut-parleur idéal. Sur le plan théorique, un seul haut-parleur capable de reproduire toutes les fréquences des basses à l'aigu serait la solution à tous les problèmes de dispersion et de déphasage. TANNOY place donc le tweeter et le médium/grave sur le même axe, le tweeter en lieu et place du cache noyau se trouvant habituellement là. Ce système coaxial assure une véritable source ponctuelle avec dispersion uniforme sur les plans vertical et horizontal, permettant une meilleure image en trois dimensions et réduisant également les phénomènes de distorsions. L'histoire de TANNOY se confond avec celle de la haute-fidélité, fondée en 1926, la firme britannique trône au Panthéon des marques les plus glorieuses.

Ecouter ces monstres sacrés n'est pas donné à tout le monde. Après s'être fait un tour de rein en les déballant et en les installant, nous allons pouvoir en profiter. Malgré un rendement de 96 db, il faudra tout de même un amplificateur à la hauteur si vous voulez que les belles vous transportent au nirvana musical.

Les CANTERBURY font partie de ces enceintes mythiques qui ne se dévoilent qu'au bout de plusieurs centaines d'heures d'écoute, le "rodage" est en effet assez long, ce qui s'explique assez facilement étant donné le poids et la taille de la membrane. Mais la patience est toujours récompensée.

canterbury-03
canterbury-04

C'est dans le registre grave que l'on s'attend à certains déboires, un 38 cm n'est pas toujours facile à maîtriser avec du trainage et une certaine lourdeur qui met mal à l'aise sur bien des morceaux. Ici la maîtrise est parfaite, c'est assez impressionnant de fermeté, il y a une vraie sensation physique sur les impacts de grosse caisse, on ressent bien le pincement des cordes de la contrebasse. Pour le reste, on a vraiment l'impression d'être en direct avec les musiciens, c'est palpable dans l'espace autour des enceintes, un aigu fouillé et subtil et un médium d'une grande générosité contribuent à des moments inoubliables. Certes il y a des enceintes plus abordables, mais capables de rendre avec autant de réalisme la musique, nous n'en connaissons pas beaucoup.

La facilité déconcertante avec laquelle elles restituent une formation de jazz ("blues to east, Tsuyoshi YAMAMOTO Trio . Philips"), ou un ensemble vocal (" HAENDEL Oratorio Israël en Egypte, Charles MACKERAS, Archiv Production.") finira de vous séduire, alors vous laisserez-vous tenter ?