Le Luxman LX-380

 

LUXMAN est notoirement connu pour la qualité de ses produits d’exception. La LUXMAN Corp dispose d’une gamme d’amplificateurs, de lecteurs cd/sacd, pré-amplis et amplis de puissance et platines vynils tous plus extravagant les uns que les autres. Extravagant dans le sens où ils dépasse toute notion de norme raisonnable et sont capables des plus hautes performances dans leurs domaine. En parallèle de ses amplis à transistors, LUXMAN a toujours une gamme d’électroniques à tubes étant depuis longtemps un immense spécialiste dans cette catégorie. Nous présentons donc l’amplificateur intégré LX 380, qui reprend presque la référence du premier ampli à tubes LUXMAN sq638 ?

Il est équipé de tubes 6L6G délivrant 20 Watts par canal. La construction est exemplaire frisant la quasi-perfection. Vous pouvez vous en rendre compte sur les photos ci-après. La façade avec ses boutons argenté présente toutes les fonction, un sélecteur d’entrée, on remarque la présence d’entrée phono, des correcteurs de tonalité, le bouton de volume assisté d’une balance, plus quelques clefs proposant des réglages que l’on ne trouvent plus beaucoup sur les amplificateurs aujourd’hui. Pour ceux qui n’en aurait pas assez d’une (paire, bien sûr) vous disposez de deux borniers enceintes Le poids de 17,6 Kg indique une fabrication robuste où l’économie n’est pas faite au détriment de la qualité.


C’est avec fébrilité qu’après avoir déballé l’appareil, nous nous empressons de le mettre sous tension pour pouvoir l’écouter, s’agissant d’une véritable légende de l’audio, notre impatience est plus que compréhensible. On est très vite saisi par la capacité de cet amplificateur à vous faire vivre la musique, par exemple en écoutant ROSTROPOVITCH on est saisi par l’intensité émotionnel qui émane du violoncelle. A travers la caisse de résonnance chaque vibrations des cordes vous atteint avec un effet puissant et dramatique. Le LUXMAN dessine devant nous, s’exprimant par le biais des haut-parleurs une composition réaliste, expressive et pleine de nuances. Il faut passer le test d’un grand orchestre symphonique accompagnant une mezzo-soprano et ressentir la densité du paysage musical, l’impact des percussions , l’aspect fusionnel des instruments, le chant qui reste compréhensible avec un soupçon de chaleur de quoi vous donner des frissons. L’image holographique est des plus grandiose, cet amplificateur est époustouflant de réalisme, timbre et couleurs d’une extrême transparence. Sur certains morceaux complexe et dynamiques le LX-380 peut se montrer féroce tandis qu’il ne s’épargnera pas des montagnes de douceur sur des pianissimo. On a qualifié un peu partout d’extraordinaire cet ampli, c’est effectivement un aboutissement dans ce que l’on peut entendre de meilleur dans cette catégorie sur le marché HIGH END, une grandiose élévation vers les sommets. D’une écoute riche et sublime, c’est un enchantement.


Pour la petite histoire LUX a été fondée en 1925, elle fêtera donc ses 95 ans sous le nom de LUXMAN apparu bien après la deuxième guerre mondial. La société est surtout liée à l’époque à l’histoire de la radio, elle restera longtemps spécialisée dans la fabrication de pièces radios et d’excellents transformateurs de sortie. En 1958 LUXMAN commercialise son premier amplificateur intégré sous la référence SQ-38, à tubes bien sûr, qui donnera naissance à une lignée très prisée des mélomanes. Au milieu des années 70 on retrouve LUXMAN très présent sur le marché de la hi-fi alors en plein essor au niveau mondial. C’est une marque qui devient très recherché par les audiophiles exigeants. C’est l’avènement du transistor, mais néanmoins LUXMAN reste fidèle aux tubes sous quelques références qui ne tarderont pas à devenir légendaires encore aujourd’hui. Dans les années 90, LUXMAN connut un très grand succès commercial avec ses deux références d’amplis LV 105u et LV 107u utilisant des tubes pour la section pré-ampli et des transistors Mos-Fet pour la puissance.

En 2009 International Audio Group se porte acquéreur de la marque, et pour notre plus grand bonheur l’histoire continue.


Connexion

Mot de passe perdu ?