Le casque Focal Celestee

Il y a quelques années maintenant, FOCAL s’est lancé dans la fabrication de casques Haute Fidélité. Avec à la fois des casques ouverts mais aussi des casques fermés. Si la qualité sonore des premières générations de casques fermés était irréprochable, d’autres problèmes finissaient par arriver avec le temps, des arceaux qui cassaient, un confort limité dans le temps (les oreilles chauffaient vites), et plein de petits problèmes comme ça.

Les générations suivantes ont appris à monter en gamme, tant au niveau sonore qu’au niveau confort (ce qui, pour un casque, est très important bien évidemment).

En casque ouvert, l’Utopia porte bien son nom, c’est une référence absolue depuis sa sortie. En casque fermé, c’est aujourd’hui le Stellia qui est le fer de lance. De nombreux modèles suivent mais dans le domaine du casque fermé, nous n’avions rien au-dessus de l’Elegia à 899 euros (comparé aux 2990 euros du Stellia).

Désormais, pour seulement 100 euros de plus, c’est-à-dire 999 euros, se trouve le Celestee. La grande question que l’on va donc se poser, c’est

bien sûr si ça vaut la peine de mettre 100 euros de plus et la qualité vaut-t-elle vraiment 100 euros de différence.

Tout d’abord, il faut parler de l’Elegia. C’est un casque exceptionnel, très confortable, un excellent anti-bruit, une finition remarquable, un son profond, chaud, dynamique. Tous les styles de musique sont respectés. C’est, à mon sens, le meilleur casque possible si on veut entrer dans les casques haut de gamme sans mettre d’énorme somme d’argent.

celestee_34face_sf
celestee_cote

Maintenant, le Celestee.

L’antibruit, qui paraissait déjà assez génial sur son petit frère, est meilleur, ce n’est pas révolutionnaire, mais c’est mieux. Le confort des mousses est plus soigné, elles semblent également plus solides, elles ne chauffent pas plus que celles de l’Elegia. Je résumerai donc : une amélioration des quelques mini-défauts de l’Elegia.

Le son, ce qui est le plus important, la différence est étrange et indescriptible. Je vous invite à écouter un peu d’électronique, un morceau qui s’appelle « La Fong » de D-Sens, les basses sont très imposantes dans cette musique et le dynamisme du Celestee, la justesse, sont absolument exceptionnels.

Il dégage également beaucoup plus de puissance, on le sent gérer les musiques avec grande aise, dans des grands ensembles, tout est détaillé, à faible ou fort volume. Les mediums sont parfaitement équilibrés, les aigus sont eux aussi puissants sans être criards (ce qui est assez rare pour un casque, même Haute Fidélité).

Je vous invite à écouter du Eric Clapton, en live, sur ce casque. J’entends les doigts du génie claquer sur les cordes. Jusqu’alors je n’avais entendu ça que sur l’Utopia et le Stellia. Il faut d’ailleurs faire attention au volume, on a tendance à vouloir mettre plus fort pour entendre certains détails, avec ce casque, ce n’est pas nécessaire et ça peut surprendre.

Ce qui est à souligner également - c’était une force pour l’Elegia et ça l’est toujours pour le Celestee - c’est sa portabilité matérielle. Vous essayez avec la DragonFly d’Audioquest, comme convertisseur, sincèrement, vous avez une paire d’enceintes et un ampli haut de gamme dans votre poche et sur vos oreilles.

celestee_etuis
celestee-boite

Là où il faut être particulièrement prudent, mais c’est assez commun quand on monte en gamme, c’est la qualité des enregistrements que l’on écoute. Un mauvais mixage est particulièrement pénible sur ce casque, à l’inverse d’un bon fichier source où là, on s’envole.

À la question « Est-ce que ça vaut le coup par rapport à l’Elegia ? » Après tout ce que je viens de vous dire, la réponse est bien entendu oui. Mais chose à noter, pour les possesseurs d’un Elegia, c’est de repasser après le Celestee sur l’Elegia pour vous rendre compte de la différence. C’est flagrant et c’est presque un peu triste de voir un si beau casque tel que l’Elegia passer pour un petit casque à côté de ce nouveau prince qu’est le Celestee.

Alors bien sûr, avec Focal, on n’est jamais surpris. Quand ils sortent quelque chose de nouveau, il y a toujours une raison et il y a toujours un progrès. À 1 000 euros, ce casque fermé est une référence. Il est au magasin, découvrez-le.