Mofi StudioDeck

Nouveau Mofi StudioDeck

Je me trouve face à un double carton volumineux et assez lourd. Après avoir déballé la MOFI Studiodeck+, il suffit de la poser sur un socle suffisamment stable et elle est prête à l'emploi.

Il faut passer un certains temps à enlever les diverses et nombreuses protections. Installer le capot et la courroie à l'extérieur du plateau. L'endroit où positionner le contrepoids est indiqué par un trait sur le bras de lecture. La cellule est aussi maison directement montée et réglée à l'usine.

Une platine vinyle atypique

La MOFI est de dimensions pour le moins originales par rapport à ses concurrentes mesurant 38 x 14 x 27 cm, prévoyez donc de la place. Le poids ne dépassant pas 10 kg, l'ensemble est toutefois assez inerte pour défier toutes formes de vibrations.

Rappelons au passage que MOFI est un fabricant américain connu pour ses disques vinyles enregistrés à demi vitesse. Soyons clair c'est une "platine prête à l'emploi", mais votre serviteur peut se faire un plaisir de vous la livrer et de vous l'installer, dans ce cas, vous n'avez vraiment plus rien à faire.

La Mofi StudioDeck Plus à l'écoute

Parlons musique maintenant. Par exemple un des plus grand disque de Brahms de tous les temps, le concerto pour violon en ré, la rencontre de deux musiciens exceptionnels Itzhaz Perlman et Carlo Maria Giulini. Avec cette platine on redécouvre la souplesse et la plasticité de cette interprétation. Magnifique image stéréophonique, une dynamique qui sert l'orchestre dont on visualise pour ainsi dire les sonorités des différents pupitres.

Autre disque et interprétation remarquable, Benjamin Britten dirigeant son War Requiem. Malgré une complexité de lecture entre les choeurs les solistes et l'orchestre, le système de lecture MOFI semble se jouer des difficultés. Le message musical reste parfaitement clair, les voix de Pears et de Fisher Dieskau sont presque palpables dans l'espace. Quantité de détails nous font profiter de cette merveilleuse partition.

Le chef américain Léonard Bernstein est un grand Malhérien, pour preuve cette deuxième symphonie enregistrée avec le London Symphony, un morceau de choix pour tester notre platine. Les mouvements lents sont très beaux, restitués avec beaucoup de nuances. Même chose quand le chaos se déchaîne, tout reste parfaitement lisible. Pourvu que le reste suive, on est vraiment transporté avec la musique.

Voici dans ce monde très encombré des platines, une proposition plus qu'intéressante de la part du fabriquant MOFI. Elle possède de vrai qualités mécaniques qui lui permette de passer tous les test avec une certaine aisance. Une très belle platine, dans tous les sens du terme, à ce prix.

Platine livrée avec cellule phono MoFi StudioTracker.

Art-Sonique vous propose de consulter la page consacrée à la platine vinyle Mofi Ultradeck autre produit très intéressant de la marque américaine.

studiodeck

Neuf

Plus de détails

1 200,00 € TTC

02 31 37 39 64

Satisfaction client

Nos produits haute fidélité sont sélectionné(e)s pour vous apporter entière satisfaction.
A votre service au 02 31 37 39 64

Garantie

Nos produits hi-fi bénéficient de la garantie du fabricant.

Livraison

Livraison partout en France métropolitaine de vos équipements hi-fi.

+ sur Mofi StudioDeck

Châssis en MDF, plateau en Delrin (19 mm)

Mesures

Vitesse de lecture : 33,3 et 45 tours/minute
Pleurage : 0,017 %, scintillement : 0,025 %
Rapport signal/bruit : 72 dB

Bras de lecture

Longueur : 10 pouces (25,4 cm)
Overhang : 1,9 cm
Angle offset : 22,8° (ajustable ± 2°)µ
Masse effective : 35 grammes (± 0,5 g)
Contrepoids compatible avec les cellules de 5 à 10 grammes
VTA et azimut ajustables

Accessoires

Courroie d'entrainement
Capot de protection
Contrepoids
Câble de modulation phono
Câble d'alimentation
Contrepoids d'antiskating
Brosse de nettoyage pour diamantµ
Clé Allen

Généralités

Dimensions (L x H x P) : 37,46 x 13,63 x 27,3 cm
Poids : 8,66 kg

Avis

Donnez votre avis

Mofi StudioDeck

Mofi StudioDeck

Je me trouve face à un double carton volumineux et assez lourd. Après avoir déballé la MOFI Studiodeck+, il suffit de la poser sur un socle suffisamment stable et elle est prête à l'emploi.

Il faut passer un certains temps à enlever les diverses et nombreuses protections. Installer le capot et la courroie à l'extérieur du plateau. L'endroit où positionner le contrepoids est indiqué par un trait sur le bras de lecture. La cellule est aussi maison directement montée et réglée à l'usine.

Une platine vinyle atypique

La MOFI est de dimensions pour le moins originales par rapport à ses concurrentes mesurant 38 x 14 x 27 cm, prévoyez donc de la place. Le poids ne dépassant pas 10 kg, l'ensemble est toutefois assez inerte pour défier toutes formes de vibrations.

Rappelons au passage que MOFI est un fabricant américain connu pour ses disques vinyles enregistrés à demi vitesse. Soyons clair c'est une "platine prête à l'emploi", mais votre serviteur peut se faire un plaisir de vous la livrer et de vous l'installer, dans ce cas, vous n'avez vraiment plus rien à faire.

La Mofi StudioDeck Plus à l'écoute

Parlons musique maintenant. Par exemple un des plus grand disque de Brahms de tous les temps, le concerto pour violon en ré, la rencontre de deux musiciens exceptionnels Itzhaz Perlman et Carlo Maria Giulini. Avec cette platine on redécouvre la souplesse et la plasticité de cette interprétation. Magnifique image stéréophonique, une dynamique qui sert l'orchestre dont on visualise pour ainsi dire les sonorités des différents pupitres.

Autre disque et interprétation remarquable, Benjamin Britten dirigeant son War Requiem. Malgré une complexité de lecture entre les choeurs les solistes et l'orchestre, le système de lecture MOFI semble se jouer des difficultés. Le message musical reste parfaitement clair, les voix de Pears et de Fisher Dieskau sont presque palpables dans l'espace. Quantité de détails nous font profiter de cette merveilleuse partition.

Le chef américain Léonard Bernstein est un grand Malhérien, pour preuve cette deuxième symphonie enregistrée avec le London Symphony, un morceau de choix pour tester notre platine. Les mouvements lents sont très beaux, restitués avec beaucoup de nuances. Même chose quand le chaos se déchaîne, tout reste parfaitement lisible. Pourvu que le reste suive, on est vraiment transporté avec la musique.

Voici dans ce monde très encombré des platines, une proposition plus qu'intéressante de la part du fabriquant MOFI. Elle possède de vrai qualités mécaniques qui lui permette de passer tous les test avec une certaine aisance. Une très belle platine, dans tous les sens du terme, à ce prix.

Platine livrée avec cellule phono MoFi StudioTracker.

Art-Sonique vous propose de consulter la page consacrée à la platine vinyle Mofi Ultradeck autre produit très intéressant de la marque américaine.

17 autres produits dans la même catégorie :