Histoire de la platine vinyle : les précurseurs

La platine vinyle : les précurseurs le XIX siècle

Nipper phonographeOyez ! Oyez ! Je vous conte l'histoire de la platine vinyle. S'inscrivant dans notre histoire technologique, l'enregistrement des sons est concomitant de l'enregistrement des images. Au départ l'enregistrement des sons poursuit un but élevé : faire progresser la science pour le bien de l'humanité.

C'est bien plus tard que des usages moins chatoyants feront leur apparition, comme la reproduction d'oeuvres musicales pour le confort des masses de consommateurs que nous sommes.

Le Phonautographe de Martinville

phonautographe de MartinvilleEncore une fois le génie français est à l'oeuvre et nous devons le tout premier dispositif d'enregistrement des sons est de Edouard-Léon Scott de Martinville. Brevet déposé en 1857 (numéro 31470), le phonautographe de Martinville transmet les sons à un stylet qui l'inscrit sur un rouleau enduit de noir de fumée.

Si le son est capté et enregistré, il ne peut encore être restitué de amnière audible. Le but étant l'étude de l'acoustique. Cependant en 2008 des chercheurs sont parvenus à restituer ce qui pourrait être le premier enregistement d'une voix humaine, qui pourrait être celle de Martinville lui-même. A découvrir sur wikipédia. Vous verrez on est encore loin de la hi-fi. Mais c'est émouvant.

Plus de son par Léon-Edourd Scott Martinville, les premiers "disques vinyles" !

Comme tous les précurseurs, Martinville ne deviendra ni riche ni célèbre grâce à cette invention.  Mais un autre génie frappe à la porte : ingénieur de talent et business man accompli : Thomas Edison.

Charles Cros : le paléophone

Charles Cros paléophoneAvant d'évoquer Thomas Edison, il faut évoquer Charles Cros. Poète, scientifique, il est à l'image de son époque, un touche à tout de génie.

Travaillant sur le procédé du télégraphe, sur la photographie en couleur, Charles Cros à contribué à poser les briques de technologies encore à l'oeuvre aujourd'hui.

Le paléophone

Charles Cros décrit un procédé qui serait capable de graver les vibrations du son sur un support en métal. Puis de permettre sa restitution par une lecture de ses signaux.

Brevet déposé en 1878 sous le numéro 124213, qui décrit :

  • Le traçé ondulé latéral correspondant à l'enregistrement moderne.
  • Le tracé ondulé en profondeur décrit par Edison.
  • Le tracé simple curviligne ou rectiligne.

Mais en 1877, Thomas Edison à déjà déposé de nombreux brevets sur les procédé d'enregistrement des sons.

Charles Cros à laissé son empreinte en France puisque une académie porte son nom et décerne chaque année des prix à des artistes oeuvrant dans la musique.

Thomas Edison

Phonographe Thomas EdisonSans conteste Thomas Edison à modifié notre monde par sa vision de la technique et son sens des affaires. il à fondé une des entreprises les plus puissantes du monde : General Electric. Il est l'égal des Henry Ford ou plus proche de nous Bill Gates ou Steve Jobs.

Les domaines dans lesquels Edison à oeuvré ont façonné le mode de vie des humains :

  • Télégraphe
  • Téléphone
  • Ampoule électrique
  • Centrale électrique
  • Prémisses de l'électronique
  • Tube fluo
  • kinétographe
  • ...et la chaise électrique

Le phonographe d'Edison

Son procédé est fort semblable à celui de Charles Cros. Les vibrations du son sont enregistrées sur un rouleau de métal recouvert d'étain. C'est sur le problème de la reproduction des sons enregistrés qu'Edison va dépasser Cros. Le principe est celui-ci : un stylet passe sur les sillons enregistrés, le son est amplifié par un pavillon. Ce principe est analogue à ce que fait un cellule sur un disque vinyle.

L'étain sera remplacé par de la cire en 1889 puis par de la Bakélite.  Le phonographe d'Edison est le point de départ de l'industrie de la musique.

Le sens du business

Thomas Edison est doté d'un sens certain des affaires. Son invention il la fait fructifer et innonde le marché des ses enregistrements :

  • Marches et Brass Band
  • Pièces de théâtre
  • Negro Spirituals
  • Folk Songs
  • Enregistrements Educatifs
  • Jouets

Rien n'échappe à cette invention, capable d'apporter l'information et la culture à tous, à n'importe quel moment ou ou qu'il soit. De nombreuses archives sont à votre disposition ici.

Charles Tainter : le graphophone

Le graphophone n'est pas un machine destinée à l'écoute de la musique, mais à proprement parler d'enregistrement et de restitution de la voix.

Ancètre du dictaphone, le graphophone est commercialisé par Columbia Records. Cette invention s'inscrit dans l'histoire de l'enregistrement et la restitution de la voix. Pour celles et ceux qui ça interpelle, regardez le Dracula de Coppola. Vous verrez un graphophone ainsi qu'un gramophone

Emile Berliner : le gramophone

Emile Berliner phonographeEmile Berliner est un ingénieur allemand naturalisé américain. Passionné d'acoustique et d'électricité, il perfectionne le téléphone de Graham Bell. La Bell Company se montrera financièrement généreuse en échange de ses inventions.

Notez que ces entreprises pionnières sont encore aujourd'hui des entreprises florissantes : General Electric pour Edison, Columbia Records dans l'édition musicale et la Bell Company pour la téléphonie.

Le gramophone : naissance du disque moderne

Gramophone portable1888. Berliner vit confortablement de ses rentes et s'adonne dans sa vaste propriété de Philadelphie à ses recherches sur l'enregistrement et la reproduction du son. Le principe inventé par Berliner est un disque horizontal, le son est gravé dans cette masse sous forme de sillons microscopiques. Le disque moderne est né soutenu par une distribution de masse.

Dès 1893 les premiers gramophones sont en vente et le succès ne tarde pas.

Un modèle économique moderne

Des innovations techniques facilitant l'utilisation des équipements (motorisation du plateau, versions portable des gramophones).

Une production et une distribution rationnalisée. Des départements production et enregistrement, département de gestion des droits, département marketing et publicité.

La platine vinyle et l'industrie

Bien que aimions parler de haute fidélité en termes de musique et de plaisir de l'écoute, cette petite histoire de la platine et du disque vinyle montre l'imbrication des ingénieurs, des entrepreneurs et des consommateurs.

Dans les articles suivants vous verrez que cette liaison perdure, notamment dans les années 50 et 60 avec l'intensification du mode de vie lié à la consommation de masse et l'invention de nouveaux consommateurs : les teenagers.

Petits tour des gramophones

Un site très intéressant et riche en photos pour découvrir des collections de gramophones.

Suite de l'histoire du disque et de la platine vinyle.