HEED Elixir

Nouveau HEED Elixir

Où se trouve Budapest ? En Hongrie bien sûr, pourquoi cette question ? Parce que c'est sûrement l'endroit où l'on s'attend le moins à trouver un fabriquant d'électroniques haut de gamme. Et pourtant la Hongrie abrite plusieurs artisans talentueux dans ce domaine. Mais remontons un peu le temps.

Qui est Richard Hay ?

Dans les années 90 au Royaume-Uni (qui l'est un peu moins aujourd'hui) Richard HAY est un génial concepteur d'amplis - à qui on doit notamment NYTECH pour ceux qui s'en rappelle encore -  conçoit les électroniques ION System. ION que j'ai eu le plaisir de distribuer en ce temps là, proposant à mes clients mélomanes qui se mirent à les apprécier fortement. La marque à hélas depuis périclité. Sauf que, et nous revoilà en Hongrie, Monsieur Zsolt HUSZTI, un autre génie du genre, est tombé de passion pour le  travail de Mister HAY et de sa marque. Reprenant les travaux du maître et les bonifiants pour en faire ce que nous savons, aujourd'hui : HEED Audio.

Heed Audio

La petite entreprise est donc située à Budapest et emploie une quinzaine de personnes, ce qui garanti un travail artisanal soigné. Chaque appareil est donc entièrement montés manuellement. Utilisant une technologie baptisée TRANCAP (vous trouverez à ce sujet toutes les informations sur le site Heed Audio). Les amplis de la marque jouissent d'une grande réputation. L'amplificateur ÉLIXIR quant à lui, se présente, comme à peu près tous les appareils HEED, sous forme d'un coffret en aluminium de dimensions atypiques, délivre 50 watts, c'est bien là tout ce que l'on doit en savoir côté mensurations, car après tout il est surtout destiné à être écouté.

Le HEED Elixir à l'écoute

Il est quand même bon d'ajouter qu'il est équipé de cinq entrées dont une phono. Côté esthétique un gros bouton pour le volume sur un côté de la façade, pour le reste il suffit de regarder la photo, et çà tombe sous le sens. Finition, connectiques et fabrication remarquables, nos amis Hongrois seraient ils plus attentionnés à la perfection que la perfide Albion ?

Pour pouvoir en profiter pleinement il faut laisser cet appareil en chauffe pendant au moins 24 heures. Lecture vinyles où musique dématérialisé (avec le DAC HEED Abacus, bien sûr) notre ÉLIXIR, même s'il n'est pas jouvence, se laisse boire (disons plutôt écouter) avec un immense plaisir. Lors de l'écoute de l'Histoire du Soldat (Stravinsky) version dirigée par Charles DUTOIT, on suit le texte avec facilité et la musique est rendue avec suffisamment de relief et de clarté pour ne pas nuire à la compréhension de l'ensemble. Que ce soit la marche du soldat où la marche triomphale du diable il y a un ressenti qui demeure assez étonnant.

Réentendre Miles DAVIS, dans le magnifique album Kind of Blues, donne une impression de renouveau, c'est sensuel et toujours cette présence. En s'aventurant un peu plus loin, et dans un autre genre, avec FOSSET et CARATINI, le grain de la guitare est tout bonnement délicieux, accompagnée de la puissance de la contrebasse, c'est un morceau de bravoure, et c'est savoureux.

Je ressort un vieux disque d'ISAO SUZUKI, avec Hank JONES et Ron CARTER, le premier morceau "Nicas Dream" où la dynamique est si difficile à retranscrire, entre les cuivres et les percussions, notre petit ampli s'en tire là aussi magnifiquement bien.Au travers de ces moments passés à l'entendre, je conclurais en disant que c'est un amplificateur attachant, et d'une rare musicalité.


L'Elixir est un philtre qui peut faire perdre les sens, ou au contraire les décuplés, gageons que cet ampli sera plutôt dans la deuxième catégorie, il sublime la musique.

heed-elixir

Neuf

1 290,00 € TTC

02 31 37 39 64

Satisfaction client

Nos produits haute fidélité sont sélectionné(e)s pour vous apporter entière satisfaction.
A votre service au 02 31 37 39 64

Garantie

Nos produits hi-fi bénéficient de la garantie du fabricant.

Livraison

Livraison partout en France métropolitaine de vos équipements hi-fi.

Avis

Donnez votre avis

HEED Elixir

HEED Elixir

Où se trouve Budapest ? En Hongrie bien sûr, pourquoi cette question ? Parce que c'est sûrement l'endroit où l'on s'attend le moins à trouver un fabriquant d'électroniques haut de gamme. Et pourtant la Hongrie abrite plusieurs artisans talentueux dans ce domaine. Mais remontons un peu le temps.

Qui est Richard Hay ?

Dans les années 90 au Royaume-Uni (qui l'est un peu moins aujourd'hui) Richard HAY est un génial concepteur d'amplis - à qui on doit notamment NYTECH pour ceux qui s'en rappelle encore -  conçoit les électroniques ION System. ION que j'ai eu le plaisir de distribuer en ce temps là, proposant à mes clients mélomanes qui se mirent à les apprécier fortement. La marque à hélas depuis périclité. Sauf que, et nous revoilà en Hongrie, Monsieur Zsolt HUSZTI, un autre génie du genre, est tombé de passion pour le  travail de Mister HAY et de sa marque. Reprenant les travaux du maître et les bonifiants pour en faire ce que nous savons, aujourd'hui : HEED Audio.

Heed Audio

La petite entreprise est donc située à Budapest et emploie une quinzaine de personnes, ce qui garanti un travail artisanal soigné. Chaque appareil est donc entièrement montés manuellement. Utilisant une technologie baptisée TRANCAP (vous trouverez à ce sujet toutes les informations sur le site Heed Audio). Les amplis de la marque jouissent d'une grande réputation. L'amplificateur ÉLIXIR quant à lui, se présente, comme à peu près tous les appareils HEED, sous forme d'un coffret en aluminium de dimensions atypiques, délivre 50 watts, c'est bien là tout ce que l'on doit en savoir côté mensurations, car après tout il est surtout destiné à être écouté.

Le HEED Elixir à l'écoute

Il est quand même bon d'ajouter qu'il est équipé de cinq entrées dont une phono. Côté esthétique un gros bouton pour le volume sur un côté de la façade, pour le reste il suffit de regarder la photo, et çà tombe sous le sens. Finition, connectiques et fabrication remarquables, nos amis Hongrois seraient ils plus attentionnés à la perfection que la perfide Albion ?

Pour pouvoir en profiter pleinement il faut laisser cet appareil en chauffe pendant au moins 24 heures. Lecture vinyles où musique dématérialisé (avec le DAC HEED Abacus, bien sûr) notre ÉLIXIR, même s'il n'est pas jouvence, se laisse boire (disons plutôt écouter) avec un immense plaisir. Lors de l'écoute de l'Histoire du Soldat (Stravinsky) version dirigée par Charles DUTOIT, on suit le texte avec facilité et la musique est rendue avec suffisamment de relief et de clarté pour ne pas nuire à la compréhension de l'ensemble. Que ce soit la marche du soldat où la marche triomphale du diable il y a un ressenti qui demeure assez étonnant.

Réentendre Miles DAVIS, dans le magnifique album Kind of Blues, donne une impression de renouveau, c'est sensuel et toujours cette présence. En s'aventurant un peu plus loin, et dans un autre genre, avec FOSSET et CARATINI, le grain de la guitare est tout bonnement délicieux, accompagnée de la puissance de la contrebasse, c'est un morceau de bravoure, et c'est savoureux.

Je ressort un vieux disque d'ISAO SUZUKI, avec Hank JONES et Ron CARTER, le premier morceau "Nicas Dream" où la dynamique est si difficile à retranscrire, entre les cuivres et les percussions, notre petit ampli s'en tire là aussi magnifiquement bien.Au travers de ces moments passés à l'entendre, je conclurais en disant que c'est un amplificateur attachant, et d'une rare musicalité.


L'Elixir est un philtre qui peut faire perdre les sens, ou au contraire les décuplés, gageons que cet ampli sera plutôt dans la deuxième catégorie, il sublime la musique.

21 autres produits dans la même catégorie :